série

How to get away with murder : Un début de saison 2 au niveau

Pendant cette trêve hivernale, on en profite pour faire un point sur ce drama signé Shonda Rhimes, la créatrice de Grey’s Anatomy et Scandal. Habituée aux séries à succès, il n’en est pas moins vraie qu’HTGAWM (pour les intimes) est à l’heure actuelle sa plus grande réussite, à mon humble avis.

Et c’est notamment dû à son héroïne principale et à un cast plutôt épique, et soulignons-le, car c’est quand même rare, ethniquement diversifié. Viola Davis est et sera encore récompensée pour son rôle d’Annalise Keating, avocate aussi dure que le monde autour d’elle. Si on avait des doutes, au cours de ce début de saison, on voit l’effet mortel de cet environnement (d’Annalise elle même?) sur ses étudiants fétiches. Asher en prend pour sa pomme, et ça fait encore plus mal au coeur. Même le personnage drôle, naïf et relatable ne peut pas faire autrement que de se retrouver au milieu d’un gros merdier. Les limites entre le bien et le mal se floutent tellement, qu’on n’est même pas sur qu’il y ait une différence en fait.

Le seul défaut selon moi reste au niveau de la narrative. Pour ceux qui ne connaissent pas, le principe est qu’on se balade entre le présent et un événement, qui a lieu un certain temps plus tard. L’ellipse initiale puis les répétitions de scènes qu’on a déjà vues, qu’on a pas oubliées, mais qu’on revoit encore et encore sont parfois lassantes. Et on se dit tous « mais oui, on sait, on a vu » et quand tout se met en place et que le dernier épisode reprend toute l’histoire, on se dit tous « mais ouuuuuii, logique en fait trop bien ». Faut-il quand même attendre le dernier épisode pour arriver à la fin de l’arc et devoir revoir toutes les scènes, pour enfin  voir se reformer les éléments du puzzle sous nos yeux.

Et cet épisode de mid-season était des plus réussi. On boucle des boucles, tout en balançant un cliffhanger de folie à la fin. L’attente jusqu’au 11 février (!!!!) va être infernale.

200.gif

2 commentaires sur “How to get away with murder : Un début de saison 2 au niveau

  1. Super série ! Je viens de finir la saison 2, très différent du final de la 1 mais for the best… En revanche, la série n’a pas été créée par Shonda Rhimes comme Scandal ou G.A., elle est seulement « executive producer ». C’est Peter Nowalk (il me semble) le showrunner en chef du show!

    J'aime

  2. Autant la première saison m’avait emportée, c’était presque un coup de coeur (enfin, principalement voire uniquement pour Viola Davis, les autres acteurs ne lui arrivant pas à la cheville), autant dans cette deuxième saison, je trouve tout « trop gros »… Et la fin de saison qui laisse carrément sous-entendre un complot mondial ambiance 24h sans Jack Bauer avec le pauvre Wes-l’éternelle-victime piégée au milieu, ça commence doucement à devenir n’imp.

    Bon, avec les shows estampillés Shonda Rhimes, on pourrait se dire qu’on a l’habitude mais quand même quoi… Heureusement qu’il y a Annalise pour maintenir l’ensemble à flot. Cela dit, j’ai été contente d’en apprendre davantage sur Bonnie et Franck, qui étaient clairement trop sous-utilisés dans la première saison (au détriment d’étudiants tous plus transparents les uns que les autres)(exception faite peut-être de Connor).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s