Musique

Adele – 25

Hello, it’s me… Adele revient en force avec ’25’.

25, le dernier album de la chanteuse britannique, brise tous les records. Elle a vendu 3,380,000 exemplaires aux Etats-Unis en une semaine, un record absolu (Le record était jusqu’à lors détenu par *NSYNC avec 2.400.000 exemplaires en une semaine aux Etats-Unis). En France, Adele arrive également en tête position avec près de 170,000 copies vendues et marque ainsi le meilleur démarrage de l’année sur le territoire français.

Il faut dire que son retour était très attendu. L’année 2011 avait été dominée par ce véritable raz-de-marée qu’était Adele. Tubes après tubes, on ne pouvait y échapper: Rolling In The Deep, Someone Like You, Set Fire To The Rain et Skyfall, la bande originale de l’avant-dernier James Bond. Adele est apparue comme une véritable bouffée d’oxygen dans une industrie musicale qui s’inscrivait toujours plus dans une recherche d’artifices extravagants et de provocation. Elle a su conquérir le monde en mettant sa voix au premier plan. Un talent pur, sans artifice. Résultat: 21 s’est arraché à plus de 25 millions d’exemplaires dans le monde, un chiffre qu’on voit peu voire jamais aujourd’hui, et a raflé pas moins de 7 Grammys (L’équivalent des Oscars de la musique), dont « Album de l’année » et « Meilleur album pop ».

Sortir un album après avoir connu un tel succès n’était alors pas chose facile, notamment à cause de la pression médiatique. 4 ans après la sortie de 21, Adele nous offre 25, produit par des pointures comme Greg Kurstin (Stronger (What Doesn’t Kill You) de Kelly Clarkson, Burn d’Ellie Goulding), Max Martin (Baby One More Time de Britney Spears, Roar de Katy Perry, Shake It Off de Taylor Swift) ou encore Shellback (Moves Like Jagger des Maroon 5, Problem d’Ariana Grande), un album attendu qui ne déçoit pas.


Le premier single, et première chanson de l’album, Hello, est une chanson comme ce qu’on connaît d’Adele. La chanson débute sur un piano voix. Le refrain offre des notes hautes, longues, sa marque de fabrique. La chanson raconte les tentatives de recontacter quelqu’un après plusieurs années pour s’excuser, reprendre de ses nouvelles. Une situation universelle, qu’on a tous connue, ou qu’on connaîtra tous. C’est aussi là la force d’Adele: Créer des chansons universelles. Send My Love (To Your New Lover), la deuxième chanson, est le véritable ovni de l’album. L’instrumentale y est plus chargée, plus rythmée. Autant vous l’avouer tout de suite, c’est celle que j’aime le moins de l’album. Quelque chose ne marche pas dans cette chanson pour moi. La troisième chanson, I Miss You a des basses poussées, la voix d’Adele durant le refrain y est particulièrement haute. Un peu trop répétitive à mon goût.

When We Were Young est, pour moi, le tube de l’album. La chanson débute sur des simples accords de piano et, tout de suite, il y a un sentiment de tristesse, de nostalgie. Lorsque la voix d’Adele se fait entendre, on ressent tout de suite l’émotion, une mélancolie, qui colle parfaitement avec l’univers de la chanson. Elle parle à tout le monde: Une amitié ou une histoire d’amour terminée qui provoque des pensées sombres qui nous font déprimer, qui nous rendent tristes, qui nous donnent des regrets. Une histoire à laquelle on se rattache, qu’on ne veut laisser partir. On connait tous ce sentiment, on a tous été confronté à une histoire similaire; Une personne qui, avec le temps, a changé. Encore une fois, Adele tape là où il faut. C’est peut être là son plus grand talent, après sa voix: Créer des chansons qui parlent à tout le monde.

Remedy arrive ensuite. La chanson se compose uniquement d’un piano et de sa voix. C’est également l’une de mes préférées. Water Under The Bridge est complètement différente: Instrumentale rythmée, sans piano. La chanson fonctionne, nous donne envie de danser. Vient ensuite River Lea: Dans la continuation de Water Under The Bridge, la chanson est rythmée, entraînante. On aurait presque envie de chantonner dès la première écoute, sans forcément connaître les paroles. Love In The Dark reprend le fil conducteur de l’album: Une chanson lente, au piano et violon, qui nous donne un sentiment de tristesse sans vraiment savoir pourquoi. Millions Years Ago commence par des accords de guitare. On se laisse guider, telle une ballade. Encore une fois, l’accent est mis sur la voix d’Adele. La guitare en arrière plan est présente, mais sait se faire discrète. All I Ask est encore un piano/voix et, là encore, le piano laisse toute sa place à la voix d’Adele, à son émotion. Sweetest Devotion finit l’album sur une touche plus rythmée, avec un refrain qui nous offre des aigües dignes d’Adele.

En bref:

Les ‘top’:

  • When We Were Young
  • Remedy
  • Water Under The Brigde
  • Millions Year Ago

Les moins biens:

  • Send My Love (To Your New Lover)
  • I Miss You

De manière générale, 25 reste un album agréable à écouter. Ce n’est pas un album fait pour danser; C’est un album chargé d’émotions, qui nous parle, qui nous fait vibrer. Il aurait été difficile de faire mieux que 21, mais Adele, après tant d’attente, s’en sort magnifiquement bien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s