livre

The Book of Ivy/The Revolution of Ivy

Le retour de la littérature YA. Ça m’avait manqué. Des livres qui se lisent si vite, c’est parfois ce qu’il faut.

J’ai fait l’erreur d’aller à Cultura avec des chèques-lire à dépenser… Du coup je me suis lâchée et je me suis laissée tenter par cette série de deux livres d’Amy Engel.

200 (2).gif
On va se calmer, parce que j’ai cru être comme ça mais non mon compte en banque était pas d’accord.

On suit l’histoire d’Ivy qui vit dans une société où les mariages arrangées maintiennent la paix entre deux parties d’une même ville. Ivy est obligée de se marier à Bishop, alors qu’elle n’a que 16 ans. Mais ce que tout le monde ignore, c’est qu’elle a pour mission de le tuer pour permettre à son père révolutionnaire et républicain de renverser la monarchie. Ah oui parce que c’est une monarchie, et que Bishop est le fils du roi. Évidemment.

Vous avez lu le résumé et vous pensez déjà savoir comment le bouquin se fini ? Et bien oui, vous avez raison. Suspense limité je vous l’accorde, mais si comme moi vous vous êtes attachés aux personnages, vous allez tout de même apprécier le livre. En toute honnêteté, je m’attendais à une romance pour ado, parfois nunuche et caricaturale, et c’est ce que j’ai eu. Mais je ne pouvais pas m’arrêter de lire.

thumb_IMG_2383_1024.jpg

Je me suis demandée quelle était la nécessité de laisser le titre en anglais, pourquoi pas « le livre d’Ivy » et « la révolution d’Ivy ». Moi j’adore les anglicismes, la langue française se porte très bien mais j’ai trouvé ça curieux. Deuxième chose qui m’a un peu perturbée, le peu de pertinence politique dans le livre. Renverser un gouvernement totalitariste, ça parait plutôt être une bonne cause mais apparemment non on remet en question la légitimité de la république et même de la liberté d’expression – du genre, est-ce que chacun devrait vraiment avoir son mot à dire ? Les gens sont un peu restreints intellectuellement etc. Du coup, ça m’a hérissé le poil. Je suis pour toute remise en question politique, et comprendre le pourquoi du comment et est-ce que c’est la bonne solution etc. Mais donnez moi des arguments, du matériel, de quoi réfléchir. Là, ça expose la question, qui est quand même une question capitale et c’est un peu balayé sous le tapis. Si on commence on la réflexion, on l’approfondit non de diou.

throwing-book.gif
J’étais à deux doigts de faire ça, mais non je tiens à mes livres quand même.

En bref, les deux livres sont dans la même lignée, simple et rapide à lire, avec une intrigue un peu limitée alors que partir d’une société post-dramatique comme ça y’avait du matos mais ce n’est pas la direction qu’a prise l’auteure. Ça m’a rappelé La sélection de Kiera Cass pour son coté mariage forcé à un prince, et son personnage principal féminin bornée. C’est loin d’être une lecture originale ou trépidante, mais c’est comme un bon Disney de temps en temps, ç’est sympa et réconfortant à lire.

2 commentaires sur “The Book of Ivy/The Revolution of Ivy

  1. Je suis du même avis que toi, le point de départ présentait de bonne chose mais malheureusement c’est trop YA, pas assez approfondis. J’en ai un peu marre que l’on prenne les jeunes pour des esprits incapables de réfléchir… J’ai trouvé dommage que l’on ne nous proposais pas plus d’argument sur le changement de politique.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s