série

Broad city – le nouvel humour américain ?

Broad City, c’est l’histoire de deux jeunes femmes, dans leurs vingtaines, complètement paumées qui galèrent dans un New-York plein d’opportunités et d’expérience de vies rocambolesques.

C’est loin d’être l’humour que je préfère. Cru et sans limite, on est loin des sitcoms à l’américaine en studio avec des rires enregistrés à chaque blague. C’est pour la plupart des scènes tournées dans les rues de New York, avec les deux personnages principaux Abby et Ilana dans leurs aventures du quotidien. Le quotidien de toutes jeunes adultes à qui on a promis le monde mais qui ont un peu la flemme de le conquérir.

Elles incarnent donc des « twenty-something » d’une génération dont laquelle je suis censée faire partie. Je ne me suis pas personnellement retrouvée dedans, le côté loser à qui il arrive toutes les conneries du monde ça va deux minutes mais ça me gonfle assez facilement. Du coup, selon le scénario j’étais parfois un peu agacée. Aucun sujet n’est tabou : sexe, drogue, politique (on a le droit à un caméo d’Hilary Clinton #CampagnePrésidentielleDeDjeuns) On a envie de les voir prendre leurs vies en main, qu’elles arrêtent de foirer chaque chose qui leurs arrivent… Malgrè tout, la série reste très contemporaine et à quelque chose d’authentique.

200.gif

Les personnages secondaires sont hilarants, le copain très libéré d’Ilana dentiste et pas si désordonné que ça, son colocataire hispanique gay à outrance et tellement gentil le colocataire d’Abby qui est l’incarnation du pire type de colocataire, tous rajoutent une dose d’humour rafraîchissante qui rend beaucoup plus appréciable les deux héroïnes qui ont peut-être des bonnes raisons de râler à chaque seconde.

Deux personnages féminins qui ont 90% du temps d’écran et qui osent toutes les blagues possibles, je dis oui. Yeah mon côté féministe saute de joie ! Elles sont loinnnnnn d’être parfaites, elles devraient parfois être stoppées mais ça fait du bien de voir des FEMMES avec des DEFAUTS et qui ne sont pas là pour PLAIRE mais pour faire RIRE. Je rigole pas à chaque fois mais j’ai du pauser plusieurs épisodes pour exploser de rire à plusieurs occasions. Paradoxal ? Mais non voyons, j’ai encore un côté coincé-catéchisme qui me colle à la peau mais j’y travaille.

Un commentaire sur “Broad city – le nouvel humour américain ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s