série

Bilan : Fear the Walking Dead, saison 2

Ça y’est, c’est la fin des vacances. Les séries d’été se terminent et me voilà devant mon clavier à devoir faire un bilan. Mon rendez-vous de cet été, c’était sans aucun doute Fear the Walking Dead. En attendant le début de la saison 7 (le 23 octobre) de sa série mère avec une révélation comme jamais attendu dans la série, on se plonge dans ce spin-off aux deux premières saisons inégales. La saison 1 avait été pour moi une petite déception, la série s’était rattrapée avec un début de saison 2 au top, pour finalement finir sur un final très réussi.

Le plus grand défaut de Fear TWD, c’est son manque d’action et de suspense. Les zombies ne sont pas réellement une menace et sont assez facilement gérés par les survivants. Le final a totalement rattrapé le retard. Ce manque d’action ressentie tout le long de la saison est vite oubliée, puisqu’en deux épisodes on assiste à ce que j’ai vu de pire dans cette série. C’est violent à en détourner les yeux de l’écran. Tout en restant complètement dans le ton de la série je vous l’accorde, on peut se demander s’il ne faudrait pas en faire moins mais plus régulièrement que de sortir les sacs entiers d’hémoglobine dans les deux derniers épisodes pour faire monter le suspense. Ce stratagème est bien sur très efficace, tout comme dans TWD : on veut voir la suite. Mais une qualité d’épisode plus constante, ça rendrait le temps moins long entre les finales de saison.

Une fois le quota de violence et de sang requis dans une série de ce type, que reste-t-il de ce final ? Episode finale, dit évidemment mort d’un personnage principal. Ça devient limite redondant. Ce coup-ci, c’est Chris qui rend la monnaie de sa pièce. J’ai bien aimé son histoire cette saison, son évolution, son adaptation très sombre au monde de TWD. Il contraste face à toutes les autres personnes essayant de rester des gens biens. Je regrette donc qu’on ne le voit pas plus continuer dans ce chemin là. Sa mort a pour seul et unique but de nous faire péter un petit câble à son père et de faire exclure la famille de l’hôtel – #bordel. C’est l’élément déclencheur de la fontaine d’emmerdes qui va suivre. En 3min chrono, tout se casse la figure. Au final, c’est pas si mal.

feartwd.gif
via debnamtaylors.tumbl.com

Une des storyline intéressante pour moi cette saison était celle de Nick. Parti dans son trip « ne faisons pas de mal aux zombies », il tombe amoureux ce petit filou, de Luciana, personnage type de TWD : forte, qui n’a peur de rien et très attachée à son groupe. Moi, évidemment, je tombe dans le panneau et m’attache au personnage. Et deviné quoi ? On les sépare en ce fin de saison, comme Glenn et Maggie non ? Chut, faut pas dire.

tumblr_oehbzuzcDc1vwrm9ao5_r1_400.gif
via dailyfeartwdgifs.tumblr.com

Au final, une saison 2 globalement réussie. Le huit-clos fermé du début de saison dans l’Abigail reste pour moi la meilleure partie. La deuxième partie de saison a permis d’introduire de nouveaux personnages intéressants, qui ne sont certes pas restés longtemps mais on note l’effort. Si on pouvons reprocher aux personnages d’être restés trop normaux dans la saison 1, là on peut difficilement faire plus direct comme évolution. Même si je suis la première à critiquer la série, elle reste toujours très efficace et à forte tension.

3 commentaires sur “Bilan : Fear the Walking Dead, saison 2

  1. J’ai beau essayer, j’ai de plus en plus de mal à trouver quoi que ce soit de qualité dans cette série. Les personnages, qui étaient déjà bien creux et bien vides dans la première saison (à l’exception de Nick, de Strand et de Daniel dans une certaine mesure) sont, dans cette suite, complètement mis de côté. Tous. Et sans aucun souci de crédibilité.
    La reprise de la deuxième partie m’a scandalisé : Nick qui règle ses problèmes d’addiction en deux heures, c’était déjà gros, mais Nick qui traverse la Pampa mexicaine sur 100km, sans eau ni nourriture jusqu’à Tijuana, là je le dis haut et fort : est-ce qu’on se foutrait pas un peu de notre gueule ? … Pendant ce temps, Madison et Alycia tournent en rond avec un seul plein d’essence, sans eau ni bouffe non plus, et échouent dans un hôtel qui se révèle être à proximité de… Tijuana. Où, quand, comment, pourquoi, on comprendra jamais mais voilà, c’est fait. Y’a plus qu’à appeler Travis avec une enseigne lumineuse de 8m sur 12 et le tour est joué. Ça m’a fait mal au coeur, tant de gâchis et de facilités pour plier l’ensemble plus vite.
    Strand est totalement oublié et inutile, alors même que c’était le seul qui avait réussi à insuffler un peu d’aura et de charisme à son personnage. Ofelia nous pond un nervous breakdown sorti de derrière les fagots, Madison revendique des principes qu’elle piétine à la minute où revient ce débile de Travis, Travis n’a toujours pas compris l’utilité de mettre une ou deux baignes à son fils le psychopathe et Alycia sert de joli pot de fleur. Bref, tout pareil, rien ne change ni n’évolue. On s’ennuie ferme. Rien de plus à apporter que la série-mère ne nous a déjà présenté, c’est juste une perte de temps (heureusement qu’il y a des zombies, sinon, j’aurais abandonné depuis longtemps)(enfin, pour ce qu’on les voit…).

    Bon, par contre, JE NE CROIS PAS DU TOUT à la mort de Chris 😀 C’est trop gros, c’est trop nul, c’est trop posé comme un cheveu sur la soupe pour être vrai.
    (Et puis, je n’aime pas Luciana…)

    J'aime

    1. Je te comprends tout à fait, la saison 1 a vraiment été très dur à suivre alors que y’avait que 6 épisodes. Je suis d’accord aussi avec le manque de crédibilité et la stupidité des perso, je me contiens pour ne pas m’énerver sur Madison haha. C’est vraie que grosse déception de pas avoir vu Strand, il a quand même eu la chance de se faire poignarder au calme sans raison particulière..
      La nécessité d’avoir fait un spin-off est complétement nulle je suis d’accord. Je trouve que même la série mère on s’ennuie ferme et y’a rien de nouveau alors là..

      AH mais non tu n’y crois pas ? j’avais même pas envisagé ça… J’accepte les morts trop facilement maintenant haha.
      Oh et je trouve Luciana est pas la pire. Elle reste un peu concon j’aime bien.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s