Cinéma

Les Animaux Fantastiques

ENFIN ! Tant d’attente, pour enfin retrouver l’univers captivant tout droit sortit de la tête de JK Rowling, avec de nouvelles aventures et tout autant de magie.

Certains ont eu Star Wars, d’autres Les Seigneurs des Anneaux, moi mon enfance c’était Harry Potter. Comme beaucoup d’autres, les péripéties du petit sorcier à lunettes m’ont passionnées pendant des années et me passionnent toujours. J’ai donc accouru dès la sortie des Animaux Fantastiques. On y suit Newt Scamander, passionné par toutes les créatures fantastiques que connait le monde des sorciers, lors de son arrivée à New-York. Au même moment, une force invisible détruit tout sur son passage, homme et bâtiment, et met en périple l’équilibre entre le monde des « non-maj » et des sorciers.

Quoique sans rapport direct avec tous les films Harry Potter, on est tellement ravis de retrouver l’univers des séries, des baguettes et des sorts. La magie fonctionne sur le public, même sur un autre continent, même dans les années 20. La musique donne des frissons à chaque fois que ses célèbres notes retentissent.

Dès l’annonce du casting, j’étais conquise. Eddie Redmayne est la définition même de tout ce qui fait le charme de l’Angleterre. Il incarne à la perfection Newt, timide, fondamentalement gentil et un peu gauche. En bref, un poufssouffle comme on en fait de mieux. On a aussi le compagnon « non-maj », Jacob, un peu gros et roi des comiques de situation, comme par exemple lorsqu’il ne rentre pas dans la valise à cause de ses petits bourrelets. Son personnage n’est pas très original mais change la donne quant au ton du film, clairement plus humoristique et léger que les précédents du même univers. Le charme opère sur ce petit groupe d’amis hors du commun réuni autour d’un but commun. Je suis un peu moins convaincue par le personnage féminin du groupe, Porpentina Goldstein qui ne m’a pas fait sauter au plafond. A voir donc par la suite.

Niveau scénario, j’admets que c’est assez banal. C’est Newt et ses acolytes qui jouent à Pokemon GO, mais quels jolies pokemons ils attrapent. Le graphisme et les effets spéciaux du film sont très réussis. Qui n’est pas ébahi lorsque l’on rentre pour la première fois dans la valise de Newt.

Sans être aussi réducteur, les deux gros plot-twists de la fin étaient assez prévisibles. Avec une petite surprise quant à la présence d’un certain personnage à la fin, on en veut plus. Même si le film se tient très bien en lui-même, j’ai hâte de voir ce que Newt a encore dans sa valise.

2 commentaires sur “Les Animaux Fantastiques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s