Musique

Review: The Weeknd – Starboy

On démarre 2017 en musique avec le troisième album de The Weeknd, Starboy, sorti fin novembre 2016 (ouais, j’ai tardé), et autant vous dire qu’il vaut le détour. 

The Weeknd, c’est avant tout un énorme artiste: The Hills et Can’t Feel My Face ont été des hits monstrueux, il a également fait pas mal de duos (Love Me Harder avec Ariana Grande, 6 Inches avec Beyoncé) et a fait parti de la bande originale de Cinquante Nuances de Grey avec le titre Earned It, chanson nommée aux Oscars 2016. Bref, pas de doute: The Weeknd est devenu une figure importante dans la musique, presque incontournable. C’est pourquoi écouter son nouvel album me paraissait indispensable, et pour cause, sur le papier, il avait tout pour plaire: des collaborations avec Daft Punk, Kendrick Lamar, Lana Del Rey. Bref: du lourd.

Le premier single de l’album est Starboy et représente assez bien la sonorité générale de l’album: on entend clairement les influences de Daft Punk, un rythme entêtant, et une voix reconnaissable parmi tant d’autres. C’est peut-être aussi là la faiblesse de l’album: les musiques s’enchainent et se ressemblent, peut-être trop, justement. La cohésion est là, il n’y a aucun O.V.N.I où l’on se dit « Cette chanson n’a pas sa place sur l’album, c’est bizarre », mais j’aurais aimé un peu plus de … diversité ? En fait, sans trop y prêter d’attention, on pourrait avoir l’impression d’écouter une longue chanson. Ca peut plaire, ou déplaire, chacun en jugera. L’album reste néanmoins très bien.

On y trouve des petites perles: I Feel It Coming en duo avec les Daft Punk est simplement magique, la meilleure de l’album pour moi. Vous ne tarderez pas à l’entendre partout à la radio, je n’en doute pas. Love To Lay est également une des mes préférées, suivie par False Alarm, qui bouge un peu plus que les autres, qui donne la pêche. Il y a aussi quelques déceptions, comme Rockin’ ou Sidewalks, où l’effet robotique donné à sa voix ruine la chanson (pour moi). Etrange, puisque ce même effet est présent dans False Alarm, mais ça me semble moins choquant, et plus agréable. Six Feet Under me fait penser à Hotline Bling. Mais l’avis reste positif dans l’ensemble.

the-weeknd-nomme-avec-starboy

De manière très générale, l’album possède une certaine sonorité rétro tout en étant actuel. Il donne parfois des impressions de Michael Jackson et fournit ce qui était promis, à savoir de bonnes musiques. Si vous avez eu des cartes cadeaux iTunes à Noël, n’hésitez pas, l’achat vaut le coup. Sinon, vous pouvez toujours l’écouter sur Apple Music, ou Spotify. A vos écouteurs!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s