Cinéma

Un Wouah pour Wonder Woman.

Wonder Woman, c’est le premier blockbuster réalisé par une femme et dont le personnage central est féminin !! OK, c’est bien tout ça, mais est-ce finalement un bon film ? (spoiler alert : oui.)

Dépassant la barre des 300 millions de dollars de recettes, c’est un succès fracassant pour DC Comics et sa réalisatrice Patty Jenkins (Monster). Déjà introduit (horriblement) dans Batman vs Superman, on découvre ici l’origin story de Wonder Woman aka Diana Pryce (Gal Gadot), qui quitte l’île des Amazones pour mettre fin à la Seconde Guerre Mondiale. Accompagnée de Steve Trevor (Chris Pine), elle est déterminée à vaincre Ades, dieu de la guerre qui est selon elle à l’origine de ce conflit international.

 

 

C’est vrai qu’elle est assez « wonder-ful » cette Diana. Elevée par les Amazones dans son île paradisiaque protégée par Zeus, le choc est fort quand elle découvre ce que font les Hommes de leur temps. Elle ne peut s’empêcher de tenter de sauver tout le monde – c’est son côté déesse protectrice et sa destinée, même si elle l’ignore encore. Quasiment invincible face à nous pauvres mortels, rien ne peut lui faire face. Et oui, c’est encore mieux parce que POUR UNE FOIS, c’est une femme qui défonce tout.

Son caractère naïf et complètement à côté de la plaque offre de jolies scènes décalées, dédramatisant film. Le tout aussi leadé par Steve, le personnage de Chris Pine, héros prêt à tout pour sauver son pays, motivé par un espoir contagieux et une équipe de bras cassés bien touchante.

 

 

 

Le film penche entre réalité et mythologie, un mélange intelligemment géré jusqu’à la fin. Ares est-il vraiment à l’origine de la Seconde Guerre Mondiale, comme le pense Wonder Woman ? Même si la pilule est parfois dure à avaler, le film s’en sort plutôt bien dans le mélange des genres et offre un final digne des plus grandes batailles de super-héros. Normal, on parle de dieux grecs quand même.

Pour voir une héroïne badass, des scènes d’action dignes des meilleurs jeux vidéos et une histoire touchante (qui n’est pas finie puisqu’on retrouvera Wonder Woman dans Justice League l’année prochaine) COUREZ VOIR SON FILM NOM DE DIOU.

Un commentaire sur “Un Wouah pour Wonder Woman.

  1. Klinkt super, ik ben helamael blij met deze sote! Ik maak alle hapjes voor mijn zoontje zelf, maar heb een probleem als ik rijst of pasta pureer: het wordt lijm. Heb jij daar tips of trics voor??

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s