Cinéma

Annihilation – La SF dans toute sa splendeur ?

Un film de science fiction à la limite d’un film d’horreur (le film est interdit au moins de 16 ans, même si la limite me semble injustifiée) ? Je dis oui. Avec Natalie Portman en rôle principal ? Je suis conquis ! Par manque de temps, je n’ai pas pu le regarder dès sa sortie. Mais c’est chose faite, et j’ai pas mal de choses à dire sur ce film (sans spoilers, bien sûr !).

L’histoire du film est simple : une zone dite de « miroitement » (ci-dessus!) est apparue quelque parts aux Etats-Unis. De nombreuses expéditions de scientifiques ont essayé de comprendre le phénomène – sans succès. Pire, même : aucune des équipes envoyées n’est jamais revenue. Enfin, pas tout à fait. Une seule personne en est revenue.  Le mari de Lena, l’héroïne jouée par Natalie Portman, avait été envoyé dans cette zone dont personne n’est jamais revenue. Elle le pensait mort, jusqu’au jour où il réapparait sans explications et souffrance d’une inexplicable malade. Intriguant, n’est-ce pas ? N’écoutant que son courage, elle décide d’y aller elle-même, accompagner de quatre autres femmes, pour tenter de percer le mystère de cette zone de miroitement où la nature a repris ses droits et pour comprendre ce qui est arrivé à son mari.

annihiliation

2

Placardées dans le métro parisien, le visuel des affiches du film m’ont tout de suite attiré. Et sur ça, je n’ai pas été déçu. Le film fout une claque. C’est d’ailleurs dommage qu’il ne soit pas sorti au cinéma ici. J’aurais vraiment adoré le voir sur le grand écran. Toutes les couleurs sont chaudes, à la limite d’un monde féérique avec les reflets arc-en-ciel qu’on peut voir un peu partout. On y croit. On est éblouie par toute la beauté de la zone de miroitement. On est fasciné, émerveillé.  Le film tient donc bien ses promesses de manière générale. Il délivre même des moments terrifiants par moment, dont un moment particulièrement gore, des décors à couper le souffle, un monde à la fois magnifique et terrifiant, peuplé de créatures dont l’ADN a muté. Le mixe parfait pour l’amateur de SF que je suis !

annihilation_miroitement_explication_fin3

Le film exploite assez bien ses personnages. Chacune des femmes a fait face ou fait face à des problèmes qui influent sur leur comportement dans la zone de miroitement, sur la façon dont elles réagissent face à tel ou tel évènement. Le film semble donc dépasser le simple film de science-fiction qui se contente de bourrer, dans un décor surréaliste, un maximum d’actions. Annihilation ne tente pas de faire passer un message, bien au contraire, il joue sur le thème de l’auto-destruction, sur la dépression, la volonté de sortir d’une vie monotone, d’avoir un but, d’essayer de faire quelque chose de sa vie, de laisser quelque chose sur terre.  En revanche, là où le film ne m’a pas totalement convaincu, et c’est dommage, c’est sur sa fin (no panic, no spoilers ahead). 

Annihilation4

Oui, la fin ne m’a pas totalement convaincu. En y réfléchissant, je trouve qu’elle est à l’image du film, et là encore, joue sur les thèmes abordés avant. Mais elle m’a déçu. J’ai trouvé qu’elle cassait le film en deux parties : une étant bien meilleure que l’autre. Le climax promis n’est pas atteint. C’est une fin assez libre, par ailleurs. Elle nous fait réfléchir. C’est dommage, vraiment, car le film, tout du long, tient ses promesses.

 

 J’avais hâte de voir le film sur Netflix dès que j’ai vu les affiches du film. Loin de m’avoir déçu, le film est une vraie claque visuellement parlant, et pousse à une réflexion profonde sur la nature humaine, malgré une fin qui, pour m’a part, ne m’a pas permis de finir le film en beauté. Je le recommande tout de même si vous êtes fans de SF, car le film vaut clairement le détour.

3 commentaires sur “Annihilation – La SF dans toute sa splendeur ?

  1. Bon, je m’étais dit que je passerai mon tour, mais ton article me fait envisager de le regarder. Après, je ne sais pas quand tellement j’ai de retard dans toutes mes séries ! Au moins, avec Netflix, il devrait être dispo un moment, c’est déjà ça !

    J'aime

      1. Ben, je sais pas, j’ai été super déçu d’Okja et je n’ai entendu que du négatif sur le dernier Cloverfield, alors je me méfie des films Netflix, surtout que je ne suis pas très film à la base ! On finit toujours pas trouver du temps quand on en a très très envie oui 😛

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s